Les Derniers Jours de Smyrne
René Puaux
Paris 1923.
47 pages.

René Puaux (1878-1937) was a journalist for the French newspaper Le Temps. He arrived at Smyrna (today İzmir) in 1919 and collected vital eye-witness testimonies from the holocaust and massacres following the Kemalist Army's entrance to the city in September 1922.

 

Depuis   la   publication   de La Mort de Smyrne,   de   nouveaux   documents   et   témoignages   sont   venus   renforcer   le   dossier   de   cet   épouvantable  sinistre,  qu’on  ne  saurait  oublier,  comme  s’il  s’agissait  d’un  gros  fait-divers  d’éphémère  intérêt.  En  réunissant  ici  les  résultats  nouveaux  de  mon  enquête,  je  crois  faire  œuvre  utile  au  point  de  vue  historique,  car  les  hommes  passent,  la  mémoire  des  témoins  s’estompe,  les   documents   se   dispersent   et,   après   un   certain   temps,   il   devient   impossible de reconstituer les faits, avec quelque chance de précision.

J’ai   délibérément   écarté   tous   les   renseignements   dont   je   ne   connaissais pas la source, tout ce qui était vague ou généralisateur. J’ai même atténué les nombreux récits que j’ai entendus ou eus sous les yeux pour  faire  la  part  de  la  nervosité  de  victimes  qui  ont  tout  perdu,  de  l’exagération   orientale   et   des   incapacités   d’observation   qui   sont   communes, scientifiquement, à la majorité des hommes.

Ce  qui  reste  suffit  à  ne  point  laisser  d’illusions  sur  l’horreur  de  la  catastrophe   de   Smyrne   et   sur   l’entière   responsabilité   de   l’armée   kémaliste et de ses chefs.

(page3)

 

 

Top